ARTPRICE

Chiffre d’affaires en K€ 2T2020 2T2019 Variation en %
Internet 1304 1284 +2
Indices et prestations 119 73 +63
Total 2T 2020 1423 1357 +5

Chiffre d’affaires en K€ : 1S2020 / S2019 / variation en %

Internet : 3490 (2020) / 3572 (2019) / -2%

Indices et autres prestations : 180 / 130 / +38%

Total 1er semestre 2020 : 3670 / 3702 (2019) / -0,86%

Le chiffre d’affaires trimestriel d’Artmarket.com du T2 2020 se maintient remarquablement bien (+5%), en dépit d’une paralysie planétaire face au COVID-19 ainsi que d’un effondrement du PIB jamais vu dans le monde depuis 1945. A contrario d’une majorité de sociétés cotées, le RN du 1S2020 d’Artmarket.com sera en croissance positive.

Cette nouvelle progression des revenus, malgré le pire contexte économique planétaire depuis l’après guerre et dont personne ne connaît la fin, démontre d’une part la très belle résistance du Leader mondial de l’Information du Marché de l’Art qu’est Artprice by Artmarket au sein de l’industrie numérique et, d’autre part, l’investissement refuge que constitue le Marché de l’Art depuis la nuit des temps.

En effet, face aux taux bancaires négatifs qui gagnent du terrain sur tous les continents, à une récession mondiale historique ainsi qu’à une explosion de la dette mondiale, les investisseurs cherchent à replacer leur patrimoine. Le prix de l’or a grimpé de plus de 30% depuis le 1er janvier 2020 et dépassé la mythique barre des 2000$ l’once d’or. Le S&P 500 a quant à lui de nouveau dépassé les 3300 pts.

Mieux encore, malgré la crise sanitaire mondiale, le Nasdaq vient de signer un record historique, avec des capitalisations hors normes, telle celle d’Apple qui équivaut à elle seule à la somme de toutes celles du CAC40 réunies. C’est la démonstration absolue de la suprématie du numérique dans les rouages de l’économie mondiale face au COVID-19 qui est parti pour durer.

En effet, le Directeur Général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré début août : « Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n’en voit qu’une par siècle et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir ». L’OMS a prévenu en outre que la pandémie de coronavirus allait probablement être « très longue ».

Mais l’Art bénéficie lui-aussi pleinement des stratégies de diversification. En effet, l’Art a toujours été une valeur refuge en temps de crise.

Un tryptique de Francis Bacon, exposé en 2019 au Centre Georges Pompidou, a été vendu 84,55 m$ par Sotheby’s, dans une vente sur Internet d’un tout nouveau genre. Le 29 juin 2020, Sotheby’s a organisé une grande session retransmise en direct aux quatre coins du monde et orchestrée par le commissaire-priseur Oliver Barker, qui a engrangé 371,5 m$.

Sotheby’s a ensuite continué de charger son agenda. Entre le 8 et le 10 juillet 2020, la Maison de Ventes aux enchères a adjugé 628 œuvres d’art à Hong Kong pour un total de 259 m$. Le 28 juillet 2020, son antenne britannique a vendu 62 œuvres exceptionnelles pour un total de 194 m$.

Face à un 1er semestre chaotique, Sotheby’s a prouvé qu’il existe des solutions pour relancer le Marché, notamment en mélangeant les ventes en ligne et les ventes physiques (Bricks and clicks). La société de Patrick Drahi est ainsi parvenue à maintenir 70% de son chiffre d’affaires, tout en conservant un taux de lots invendus intact à 22%. Sotheby’s termine le 1er semestre 2020 avec 1,49 Mrd$ pour les ventes aux enchères de Fine Art, contre 1,02 Mrd$ pour Christie’s.

Artmarket.com fournit aux acteurs du Marché de l’Art les précieuses données uniques au monde pour opérer dans les meilleures conditions sur ce féroce marché – acteurs qui conçoivent désormais comme indispensable de posséder ces informations vitales avant tout achat/vente d’une œuvre d’Art provenant de requêtes sur les banques de données d’Artprice by Artmarket.com, Leader mondial de l’Information du Marché de l’Art.

Ces informations à très haute valeur ajoutée issues du Big Data d’Artprice sont vitales pour lutter à armes égales dans le domaine de la connaissance du vendeur, de l’acheteur et de la Maison de Ventes, afin de donner le juste prix d’une œuvre ou ses limites. En effet, Artprice by Artmarket détient, selon les législations en vigueur dans les différents pays, les modes comportementaux en matière de collections d’art de plus de 4,5 millions de membres.

Cette fois, avec les nouvelles stratégies des deux monstres sacrés du Marché de l’Art que sont Sotheby’s et Christie’s, il est incontestable que le postulat de départ d’Artmarket.com “vers la dématérialisation du Marché de l’Art” est effectif. La pandémie mondiale du Covid-19 n’a fait qu’accélérer un processus inéluctable décrit depuis longtemps par Artprice.

Cette mutation sans pareille est d’autant plus spectaculaire que le Marché de l’Art, selon les différentes études d’Artmarket.com avec son département Artprice depuis des années, accusait un immense retard en matière de culture numérique, comme aucun autre secteur économique.

Artmarket constate de véritables bascules dans l’univers d’Internet de grands comptes à l’existence centenaire qui jusqu’à présent ne consacraient qu’une faible partie de leur budget au numérique. Sa filiale américaine à New York, Artprice Inc., est très sollicitée pour qu’Artmarket.com prenne en charge 100% de la vie numérique de ces grands comptes.

En matière de numérique, les habitudes prises sont irréversibles, ce qui constitue pour Artmarket.com un gage de croissance exceptionnelle.

Internet ne cesse de se déployer, autre facteur extrêmement positif pour le futur d’Artmarket.com avec un potentiel accru de nouveaux membres et clients. De nouveaux satellites à orbites basses spécifiques à l’Internet haut débit à faible coût ont été lancés, comme ceux de SpaceX, Amazon et bien d’autres. L’objectif étant de connecter la planète entière. Dès septembre 2020, deux services de constellation à orbites basses seront commercialisés. En raison de la saturation des réseaux data terrestres, certains clients d’Artmarket.com qui sont entre autres de grands collectionneurs ou marchands d’art souhaitaient une solution data satellitaire sans latence et à faible coût (représentant près de 12% de la demande). Il faut préciser que jusqu’à présent, les réseaux satellitaires orbites hautes ne prenaient pas en compte les flux data. Artmarket.com sera d’ailleurs bêta testeur pour Starlink (SpaceX) prochainement.

La 5G est déjà utilisée dans la majorité des pays européens comme l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne ainsi qu’au Royaume-Uni, en Scandinavie, en Suisse et bien sûr en Asie et aux États-Unis où Artprice constate une forte croissance de son trafic Internet mobile avec son opérateur historique Verizon, sachant que la 5G couvre 85 % des grandes villes américaines avec une multitude d’opérateurs. La France est un des derniers pays au monde à démarrer sa 5G en octobre.

Il est donc incontestable que la 5G, pour les banques de données Artprice, est un accélérateur de croissance garanti, sans coût supplémentaire. Les opérateurs 5G pourront désormais vendre des abonnements Artprice by Artmarket en prélevant le montant sur la facture téléphonique de leurs clients, ce qui ouvre une formidable commercialisation pour Artmarket.com où l’opérateur 5G est intéressé à la vente des abonnements. Ainsi, Artmarket.com et ses clients, dans le cadre de la 5G, seront débarrassés de la lourdeur du paiement par carte bancaire avec les étapes et processus d’identification liés notamment aux directives DSP2, véritable chemin de croix pour le commerce électronique.

Pour le futur projet d’IPO de sa Place de Marché Normalisée® sur le marché américain, la 5G sera l’élément indispensable d’Artmarket.com pour assurer à terme la parfaite synchronisation des offres des acheteurs lors des sessions d’enchères, avec une rigueur juridique et scientifique dépassant de très loin les enchères physiques ou électroniques.

Cette bascule du Marché de l’Art dans le monde numérique, constatée partout dans le monde, fait également le bonheur de la MarketPlace d’Artmarket.com : la Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères. Le nombre d’annonces en ligne d’œuvres d’art sur la Place de Marché Normalisée est en augmentation constante. C’est d’autant plus remarquable qu’un nombre impressionnant d’œuvres d’art disparaît quotidiennement en raison de transactions réalisées via la Place de Marché Normalisée d’Artmarket. Avec Stripe, le client pourra directement acheter ses œuvres en ligne sur la Place de Marché Normalisée d’Artmarket avec une rétro-commission pour Artprice.

Une nouvelle version est en cours de production. Elle intégrera toutes les technologies futures, une nouvelle ergonomie et un web design libérés des contraintes juridiques françaises.

Plus de 64 000 œuvres sont en ligne actuellement sur la MarketPlace d’Artmarket.com : https://www.artprice.com/marketplace?p=1&sort=price_sorted_eur-desc

Ceci peut donner une idée de ce que pourrait être la valorisation de la seule Place de Marché Normalisée qu’est celle d’Artprice by Artmarket qui continue à prospérer depuis 16 ans, sans la moindre perte, a contrario de la concurrence, dans l’attente d’être rémunérée sur les enchères en ligne comme le permet la juridiction américaine, à la différence des règles françaises qui ne sont pas adaptées aux pratiques courantes de l’Internet.

Artmarket.com s’inscrit donc dans une tendance de fond extrêmement positive compte tenu de ses spécificités et de la brutale conversion du Marché de l’Art vers le monde numérique suite à la pandémie de COVID-19.

Le Marché de l’Art depuis l’an 2000, soit 20 ans d’observation, a fait preuve d’une maturité à toute épreuve, affrontant la crise du NASDAQ, les événements du 11 septembre 2001, la 2ème guerre d’Irak et bien sûr la crise financière et économique sans précédent de 2008, la tension géopolitique mondiale (USA / CHINE) qui s’aggrave de jour en jour, l’apparition des taux négatifs, nuls ou voisins de zéro laminant les épargnants.

Désormais à l’épreuve du Covid-19, nul doute qu’encore une fois, comme il l’a fait depuis toujours, le Marché de l’Art s’érigera en valeur refuge et sortira par le haut de cette crise sans précédent depuis des décennies. Quotidiennement, Artprice enregistre des ventes publiques dans le monde qui confirment de nouveaux records pour les artistes.

A propos d’Artmarket :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice furent fondées en 1997 par thierry Ehrmann, son PDG. Elles sont contrôlées par Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s Who In France© :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 730 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6 300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7 200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » décerné par la Banque Publique d’Investissement (BPI), pour la deuxième fois en novembre 2018.

Le Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial 2019 publié en février 2020 par Artprice by Artmarket :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2019

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://fr-fr.facebook.com/artpricedotcom/ (4,8 millions d’abonnés)

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice :

http://web.artprice.com/video

dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 (4,3 millions d’abonnés)

L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o

Contact : ir@artmarket.com

Etidia est un site destiné à vous donner des idées d’investissements ou de trading.
• vous en avez assez des recommandations moutonnières des grands analystes ?
• vous souhaitez investir à votre manière: court terme, long terme, risqué ou prudent ?
• des idées indépendantes des flux d’information ?
• vous voulez des positions profitables ( pas de gains de 0.5 %…) ?
• vous ne voulez pas passer des heures à faire de l’analyse technique avec des graphiques surchargés ?
• vous en avez assez des formations, des livres ?
Etidia, ce sont des positions et des stratégies.
Etidia, ce sont des idées partagées sur le site : www.etidia.com
Etidia, sur Twitter, tweets et retweet pour vivre le marché.
Etidia, c’est la météo des marchés sur Youtube pour une émission hebdo.
Etidia, c’est une méthode simple
Etidia, c’est plusieurs indicateurs sous l’environnement Genesis©, motorisé par Tradingview.

Ces idées sont émises par des passionnés de bourse non professionnels. Nous vous recommandons de compléter nos analyses par des conseillers financiers professionnels.

Laisser un commentaire