Une récession mondiale à horizon 6-9 mois est très probable selon JP Morgan

© Reuters.

Investing.com – D’après un économiste de la banque JP Morgan qui s’est exprimé auprès de CNBC ce vendredi, les tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine et le ralentissement des économies chinoise et européenne sont parmi les plus grands risques qui menacent la croissance mondiale à court terme avec un impact significatif attendu sur l’économie des États-Unis.

Les inquiétudes au sujet des risques à l’extérieur des États-Unis ont déjà incité la Réserve fédérale à réduire les taux d’intérêt en juillet. Les investisseurs sont également de plus en plus préoccupés par la possibilité d’une récession imminente, avec l’ observée mercredi.

Probabilité de 40% de récession mondiale à horizon 6 à 9 mois

Bruce Kasman, économiste en chef et responsable de la recherche économique mondiale auprès de la banque JP Morgan a ainsi estimé qu’il y a 40 % de chances qu’il y ait une récession mondiale au cours des six à neuf prochains mois.

“Je pense que nous avons un risque accru de récession. Je pense que la raison est que nous assistons cette année à l’intensification du ralentissement de l’économie mondiale : La baisse de confiance des entreprises était liée à des préoccupations géopolitiques, en particulier à des conflits commerciaux”, a-t-il déclaré.

On notera que cela rejoint l’avis exprimé hier par Ray Dalio, le fondateur de Bridgewater, le plus gors hedge fund du monde, qui a estimé qu’il y a .

L’économie chinoise pourrait être durement affectée par les nouveaux tarifs douaniers

Or, les nouveaux droits de douane américains sur les produits chinois pourraient aggraver la situation en portant un autre coup au géant économique asiatique et Pékin ne peut pas faire grand chose de plus pour soutenir son économie, a-t-il également déclaré.

Rappelons que depuis le début de la lutte tarifaire entre Washington et Pékin, il y a environ un an, les autorités chinoises ont eu recours à des politiques monétaires et fiscales pour limiter les dommages économiques causés par les tarifs douaniers US.

Jusqu’à maintenant cela a globalement fonctionné, mais les nouveaux tarifs douaniers dont Trump menacent la Chine pourraient cette fois avoir un impact plus conséquent.

Rappelons que le président américain Donald Trump a annoncé plus tôt ce mois-ci qu’à compter du 1er septembre, des droits de douane additionnels de 10 % seront appliqués sur 300 milliards de dollars de produits chinois. Le gouvernement avait par la suite retiré certains articles de sa liste de marchandises ciblées et retardé la mise en œuvre de nouveaux tarifs sur certains produits jusqu’au 15 décembre.

Néanmoins, de nombreux économistes ont déclaré que l’augmentation des droits de douane sur les produits chinois importés par les États-Unis nuira fortement à l’économie chinoise, alors que la croissance a déjà ralenti à 6,2 % au deuxième trimestre de cette année, le taux le plus faible depuis plus d’un quart de siècle.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Laisser un commentaire