Une guerre commerciale USA-UE serait bien plus dangereuse que le conflit Chine-USA

© Reuters.

Investing.com – Les États-Unis ont plus à perdre avec une guerre commerciale ouverte contre l’UE qu’avec le conflit actuel avec la Chine, si l’on en croit les volumes d’échanges commerciaux bilatéraux, une menace à prendre en compte alors que cette hypothèse pourrait bientôt devenir une réalité.

Rappelons que le président , estimant avoir toutes les cartes en main dans les futures négociations, arguant qu’il lui suffira d’appliquer des tarifs douaniers pour obtenir tout ce qu’il veut.

Officiellement, l’administration Trump doit pour l’instant attendre novembre pour décider si elle imposera ou non des droits de douane à l’une des industries les plus importantes d’Europe : l’automobile.

La guerre commerciale avec l’Europe a déjà commencé

En effet, il faut rappeler que les USA ont mis en place des droits de douane sur l’acier et l’aluminium européens, ce qui a amené l’UE à riposter en appliquant des droits de 25 % sur 2,8 milliards de dollars de produits américains en juin 2018.

Il existe également un différend en cours concernant Airbus (PA:) et Boeing (NYSE:), en ce qui concerne les subventions accordées à Airbus, mais il existe une importante marge pour que la situation empire davantage, avec à la clé de potentielles graves conséquences pour l’économie mondiale.

Le commerce USA-UE est bien plus important que les échanges Chine-USA

Le commerce USA-UE est en effet de loin le plus grand flux commercial bilatéral au monde, et les échanges commerciaux transatlantiques sont bien plus importants que les échanges Chine-USA

Le commerce bilatéral entre les États-Unis et l’UE a en effet dépassé de plus de 70 % celui entre les États-Unis et la Chine en 2018. Les données du Bureau du représentant américain au commerce extérieur montrent qu’en 2018, les États-Unis ont importé pour 683,9 milliards de dollars de marchandises de l’UE et 557,9 milliards de dollars de Chine.

Toutefois, si l’on ne tient compte que des exportations américaines, elles ont atteint 574,5 milliards de dollars vers l’Europe et seulement 179,2 milliards de dollars vers la Chine.

En gros, les États-Unis ont donc exporté plus de trois fois plus vers l’UE que vers la Chine en 2018, ce qui confère à l’UE une importante puissance de feu en termes de tarifs douaniers.

A ce propos, la responsable commerciale de l’UE, Cecilia Malmstrom, a déclaré qu’elle préférerait ne pas entrer dans le jeu de la surenchère de tarifs douaniers, mais a souligné qu’elle le fera si les États-Unis frappent les premiers.

“Les règles du commerce international, que nous avons développées au fil des ans, main dans la main avec nos partenaires américains, ne peuvent être violées sans une réaction de notre part “, a-t-elle déclaré en juin 2018. Depuis lors, chaque fois que les États-Unis ont menacé d’imposer d’autres prélèvements, Bruxelles a dressé différentes listes de marchandises pour montrer comment elle pourrait riposter à la Maison Blanche, montrant sa détermination à ne pas rester sans réponse si Trump met à exécution ses menaces.

Les économies des États-Unis et de l’UE sont déjà en difficulté

La portée des conséquences de la guerre commerciale Chine-USA sur l’économie mondiale a été réduite par la vigueur de l’économie US l’année dernière, et par le haut niveau de croissance de la Chine.

Cependant, alors que l’économie US a clairement ralenti et que la récession menace également dans l’UE, une nouvelle guerre commerciale USA-UE aurait un impact sans doute beaucoup plus important, en précipitant un ralentissement de l’activité déjà bien visible.

Le PIB de la zone euro n’a en effet progressé que de 0,2 % au deuxième trimestre, en ralentissement par rapport au taux de 0,4 % enregistré au premier trimestre de l’année.

Aux États-Unis, l’économie a progressé à un taux annualisé de 2,1 % au deuxième trimestre de l’année, soit un point de pourcentage de moins qu’au trimestre précédent, et la Fed souligne que ” les courants contraires, tels que les tensions commerciales et les inquiétudes concernant la croissance mondiale, ont pesé sur l’activité économique et les perspectives. ”

En conclusion, non seulement le commerce USA-UE est plus important pour l’économie mondiale que le commerce Chine-USA, mais le timing actuel est également plus “mauvais”, avec des économies bien moins prêtes à encaisser les chocs commerciaux que lorsque la guerre commerciale Chine-USA a démarré.

Par David Wagner

Laisser un commentaire