Rebond des cours du pétrole à New York

(Rpt avec suppression d’un mot superflu au §2)

NEW YORK, 8 août (Reuters) – Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, soutenus par le rebond des places boursières et des spéculations sur une nouvelle réduction de production des pays de l’Opep et de leurs alliés.

Le contrat septembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a regagné 1,45 dollar, soit 2,84%, à 52,54 dollars le baril et l’échéance d’octobre sur le Brent a repris 1,15 dollar (2,05%) à 57,38 dollars.

Tous deux avaient perdu mercredi près de 5%, revenant à leur plus bas niveau depuis janvier.

Le rebond a été soutenu par des informations selon lesquelles l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial, a eu des discussions avec d’autres pays producteurs au sujet de la chute récente des cours.

“Les Saoudiens cherchent à tout prix à envoyer le signal qu’ils stabiliseront le marché pétrolier mondial (..). Avec les cours qui s’acheminent vers leur pire clôture hebdomadaire depuis décembre, il faut s’attendre à d’autres rumeurs prêtant à l’Opep l’intention d’intensifier ses efforts avant un sommet à venir à Abou Dhabi”, commente Edward Moya, analyste chez Oanda à New York.

Jim Ritterbusch, consultant chez Ritterbusch and Associates, évoque pour sa part une correction normale au vu d’une configuration technique survendue. “Des ouvertures saoudiennes sur de nouvelles réductions de production, l’affaiblissement du dollar US et le retour de l’appétit pour le risque facilitent le rally mais en aucun cas il ne faut y voir le début d’un rebond durable”, avertit-il. (Devika Krishna Kumar, Véronique Tison pour le service français)



Laisser un commentaire