Les USA accusent formellement la Chine de manipuler sa monnaie


WASHINGTON (Reuters) – L’administration américaine a déterminé que la Chine manipulait sa monnaie et va demander au Fonds monétaire international (FMI) de mettre un terme à la concurrence déloyale de Pékin, a déclaré le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, dans un communiqué lundi.

Cette annonce intervient alors que la Chine a laissé lundi le yuan enfoncer le seuil clé de 7 pour un dollar pour la première fois depuis la crise financière il y a 11 ans, donnant à penser qu’elle pourrait tolérer, voire souhaiter, une plus grande faiblesse de sa devise face à l’escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Le dollar a creusé ses pertes après la publication du communiqué du Trésor américain, cédant près de 0,7% pour revenir à son plus bas niveau depuis début janvier face à un panier de devises de référence.

Le conflit commercial sino-américain s’est amplifié avec la décision de Washington de prélever à partir du 1er septembre des droits de douane additionnels sur 300 milliards de produits chinois encore non taxés.

Pékin a répliqué en annonçant lundi la suspension de ses achats de produits agricoles américains et a dit ne pas exclure d’imposer des taxes à l’importation sur ses produits agricoles achetés aux Etats-Unis.

Dans un commentaire, le Quotidien du Peuple, l’organe de presse du Parti communiste chinois, a accusé les Etats-Unis de “délibérément détruire l’ordre mondial” et de prendre en otages leurs propres citoyens.

Le China Daily, publication officielle en langue anglaise, a attribué la faiblesse du yuan aux “mesures unilatérales et protectionnistes” de l’administration américaine et écrit que les taux de change à long terme relevaient de “fondamentaux économiques”.

Le Trésor américain a déclaré que le communiqué diffusé plus tôt dans la journée par la Banque populaire de Chine (BPC) a montré qu’il était évident que les autorités chinoises avaient un vaste contrôle sur le taux de change du yuan et que la BPC était disposée à manipuler sa monnaie de manière régulière.

Dans son communiqué, le Trésor ajoute que le comportement de Pékin constituait “une violation des engagements pris par la Chine au G20 de s’abstenir de toute dévaluation compétitive”. Il dit attendre de la Chine qu’elle respecte ses engagements.

Plus tôt dans la journée, le président américain Donald Trump a accusé la Chine d’avoir dévalué sa monnaie “à un plus bas pratiquement historique”, dénonçant une “violation majeure”.

En mai dernier, l’administration américaine s’était retenue d’accuser la Chine de manipuler sa monnaie au regard d’un nouveau système de mesure plus strict tenant compte notamment de l’excédent du compte capital d’un pays et d’un important excédent commercial avec les Etats-Unis.

(Andrea Shalal, David Lawder et Lesley Wroughton, avec David Stanway à Shanghai; Marc Angrand et Jean Terzian pour le service français)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Laisser un commentaire