Les pays Opep du Golfe ne produiront pas plus en juillet-sources

par Rania El Gamal

DUBAI, 20 juin (Reuters) – Les pays pétroliers du Golfe membres de l’Opep continueront de respecter en juillet l’accord d’encadrement de la production pétrolière en vigueur depuis le 1er janvier et qui expire fin juin, a-t-on appris jeudi de sources de l’Opep.

Ce sera en particulier le cas pour l’Arabie saoudite, dont la production de juin sera proche de celle de mai, soit 9,67 millions de barils par jour (bpj) et qui respectera en juillet les obligations définies par le pacte conclu l’an dernier, ont expliqué les sources.

Le quota officiel de Ryad est de 10,3 millions de bpj mais l’Arabie saoudite plafonne ses extractions sous ce seuil depuis des mois.

Le Koweït et les Emirats arabes unis (EAU) suivront l’exemple de l’Arabie saoudite et n’augmenteront pas leur production en juillet, ont ajouté les sources.

Le Koweït a extrait 2,709 millions de bpj en mai et les EAU 3,055 millions de bpj, des niveaux inférieurs aux objectifs prévus par l’Opep.

L’accord conclu par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), la Russie et d’autres pays producteurs, une alliance connue sous le nom d’Opep+, prévoit une production combinée de 1,2 million de bpj au premier semestre.

“Ce dont on discute actuellement, c’est d’une reconduction des coupes en l’état jusqu’à la fin de l’année”, a expliqué l’une des sources de l’Opep.

L’Opep tiendra sa réunion à Vienne le 1er juillet et rencontrera ses alliés le lendemain.

La Russie n’a pas encore dit si elle respecterait les dispositions de l’accord ou si elle plaiderait pour une augmentation de la production au second semestre, ont ajouté les sources.

“La Russie est le seul pays qui n’a pas encore arrêté sa décision”, a déclaré une autre source de l’Opep. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)



Laisser un commentaire