Le pétrole termine en nette hausse à New York

PARIS, 13 juin (Reuters) – Les cours du brut ont terminé en nette hausse jeudi sur le marché new-yorkais Nymex en réaction à des soupçons d’attaques visant des pétroliers près du détroit d’Ormuz, par où transite un cinquième de la demande mondiale de pétrole.

Deux pétroliers ont subi jeudi des avaries suspectes dans le golfe d’Oman, ont fait savoir leurs propriétaires, un mois après un incident similaire dans la même zone.

Le contrat juin sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,14 dollar, soit 2,23%, à 52,28 dollars le baril. Il a pris en séance jusqu’à 4,5% pour monter à 53,45 dollars.

Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 1,37 dollar (+2,28%) à 61,34 dollars, après un pic à 62,64 dollars en séance.

Au-delà des tensions au Moyen-Orient, les opérateurs de marché restent inquiets d’un éventuelle baisse de la demande en raison du ralentissement économique lié aux tensions commerciales.

Dans son rapport mensuel publié en cours de séance, l’Opep a revu à la baisse sa prévision de croissance de la demande mondiale et évoque le risque d’un nouveau ralentissement en raison de la montée des tensions commerciales.

Mercredi, l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) a réduit sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour cette année et la prochaine.



Laisser un commentaire