Le pétrole dégringole à New York

7 août (Reuters) – Les cours du pétrole ont subi des pertes cinglantes mercredi sur le Nymex, plombés par les tensions commerciales, synonymes de baisse de la demande pétrolière, et par une hausse inattendue des stocks de brut américains.

Les stocks de brut ont augmenté de 2,39 millions de barils à alors que les économistes attendaient en moyenne une diminution de 2,8 millions de barils, d’après les données publiées mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Les réserves d’essence ont elles aussi copieusement augmenté, alors que les économistes anticipaient là encore une baisse, tandis que celles de produits distillées ont augmenté plus que prévu.

Le contrat de septembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 2,54 dollars, soit 4,74%, à 51,09 dollars le baril.

L’échéance d’octobre sur le Brent de Mer du Nord a cédé 2,71 dollars (4,60%) à 56,23 dollars.



Laisser un commentaire