La Chine pourrait cibler le pétrole US en riposte aux tarifs de Trump

© Reuters.

Investing.com – Après avoir mis la pression sur le et demandé à ses entreprises d’Etat de ne plus acheter de produits agricoles US, la prochaine étape de la riposte de la Chine aux nouveaux tarifs douaniers annoncés par Trump la semaine dernière pourrait concerner le .

C’est en effet l’avis de plusieurs analystes, qui prévoient que la Chine devrait réduire considérablement ses importations américaines de pétrole brut au cours des prochaines semaines.

Soulignons d’ailleurs que l’escalade du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine a déjà fait chuter les prix du pétrole, en grande partie à cause des craintes d’un ralentissement économique mondial et peut-être même d’une récession aux États-Unis.

Rappelons en effet que mercredi le pétrole a chuté à son plus bas niveau depuis 7 mois, avant de rebondir de 1.03% hier, mais faiblit de nouveau ce vendredi matin.

Les acheteurs chinois ont récemment ravivé leur intérêt pour le pétrole brut américain, les importations ayant grimpé à 247 000 barils par jour en mai, un sommet sur neuf mois, selon les chiffres de l’Energy Information Administration (EIA).

Cependant, Stephen Brennock, analyste chez PVM Oil Associates a déclaré que la récente montée en puissance des tensions commerciales inverserait très probablement cette tendance.

“Les perspectives pour les expéditions de pétrole brut à destination de la Chine en provenance des États-Unis sont fortement orientées à la baisse “, a-t-il ajouté.

Les acheteurs chinois s’inquiètent des tarifs douaniers

La Chine, premier acheteur mondial de pétrole, a été l’une des principales destinations du brut américain tout au long du premier semestre de l’année dernière dans ce qui avait été une relation énergétique mutuellement bénéfique avec le premier producteur mondial de brut.

Toutefois, les importations américaines de pétrole brut de la Chine ont chuté presque immédiatement après le début des pourparlers sur la guerre commerciale, les flux se tarissant complètement au début de l’année, à mesure que la situation se détériorait.

Michal Meidan, directeur du China Energy Programme à l’Oxford Institute for Energy Studies, a de son côté déclaré dans une note de recherche que la Chine imposerait probablement des taxes sur la plupart, sinon la totalité, de ses importations américaines, y compris le pétrole, si Trump allait de l’avant avec de nouveaux tarifs au début septembre.

La Chine prévoit-elle de remplacer le pétrole US par celui de l’Iran ?

En plus de porter un coup économique aux Etats-Unis en n’achetant plus son pétrole ou en le taxant de sorte qu’il ne soit plus compétitif, la Chine pourrait « ajouter l’insulte à l’injure » en se tournant vers l’Iran pour remplacer au moins en partie le brut US, faisant fi de l’embargo imposé par les Etats-Unis.

C’est ce que suggère des informations relayées par Reuters hier, selon lesquelles entre 4.4 et 11 millions de barils de pétrole brut iranien auraient été importés en Chine au mois de juillet, malgré la menace de sanctions des Etats-Unis pour le spays qui acheteraient quand même le pétrole iranien.

Voilà donc ici une raison de plus de voir les relations sino-amérciaines se dégrader encore davantage au cours des prochaines semaines…

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Laisser un commentaire