GAUSSIN

Comptes Consolidés 2018

1 – Chiffres d’affaires : 3,6 M€

2 – Ebitda : -7,3 M€

3 – Résultat net : – 14 M€

4 – Trésorerie : + 4,2 M€

5 – La dette : 16,3 M€

6 – Capitaux propres : 13,3 M€

7 – Point sur perspectives*

8 – Point sur les facteurs de risques et les litiges

GAUSSIN SA (EURONEXT GROWTH FR0010342329) – Le conseil d’administration du Groupe GAUSSIN, qui s’est tenu le 26 avril 2019, a arrêté les comptes annuels et consolidés clos au 31 décembre 2018.

L’opinion des commissaires aux comptes est ainsi formulée :

Les procédures d’audit de ces comptes consolidés sont en cours ; le rapport des commissaires aux comptes n’est pas encore formellement émis car les procédures sur les vérifications spécifiques et les travaux de fin de mission restent à réaliser. Néanmoins, l’opinion des commissaires aux comptes sera formulée ainsi :

 « Impossibilité de certifier

Nous sommes dans l’impossibilité de certifier que les comptes consolidés sont, au regard des règles et principes comptables français, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine, à la fin de l’exercice, de l’ensemble constitué par les personnes et entités comprises dans la consolidation. En effet, en raison de l’importance du point décrit dans la partie “Fondement de l’impossibilité de certifier”, nous n’avons pas été en mesure de collecter les éléments suffisants et appropriés pour fonder une opinion d’audit sur ces comptes

Fondement de l’impossibilité de certifier

L’actif économique au niveau des comptes consolidés ressort à :

– Ecart d’acquisition 614 k€

– Immobilisations incorporelles 11.627 k€

– Immobilisations corporelles 6.482 k€

Cet actif est essentiellement composé de brevets et de prototypes. La juste valeur des brevets a été estimée sur la base d’un business plan du groupe. Les prototypes sont valorisés à leur coût de production.

Le Groupe a mis en œuvre des tests de dépréciation pour s’assurer de la valeur recouvrable de son actif économique.

Compte tenu de l’historique de pertes du groupe, le caractère raisonnable des hypothèses retenues pour élaborer les business plans qui ont permis de tester cet actif économique n’a pas pu nous être démontré. En conséquence, nous ne sommes pas en mesure d’apprécier la juste valeur de l’actif économique inscrit à l’actif du bilan consolidé au 31 décembre 2018.

Incertitude significative liée à la continuité d’exploitation

Nous attirons votre attention sur l’incertitude significative liée à des événements ou à des circonstances susceptibles de mettre en cause la continuité d’exploitation décrite dans la note 3.1
« Risque de liquidité et critères de continuité d’exploitation » de l’annexe des comptes consolidés. 

Observation

Nous attirons votre attention sur les points suivants de l’annexe des comptes consolidés :

– La Note 1.2 « Principaux évènements de la période – Revue des actifs du Groupe » qui relate la transformation du Groupe entreprise en 2018, ce qui s’est traduit par des dépréciations importantes de certains actifs pour un montant global de 11,8 M€.

1. Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 3,6 millions d’euros en augmentation de + 18%

Le Chiffre d’affaires 2018 se décompose en :

ACTIVITE PORTUAIRE :

L’activité portuaire s’adresse aux opérateurs des grands ports à travers le monde. Elle est constituée de véhicules de transports de containers automatiques (AGV) ou avec chauffeur (ATT), des batteries Power Pack Full Elec ou Diesel, ainsi que des Docking Stations. 

ACTIVITE MTO : Make To Order

L’activité MTO, activité historique du Groupe, est dédiée à la conception de remorques industrielles et de machines spéciales.

ACTIVITE LOGISTIQUE :

L’activité Logistique s’adresse aux opérateurs de la logistique. Elle est constituée de véhicules totalement électriques dédiés au déplacement des semi-remorques sur les sites logistiques.

En 2018, le chiffre d’affaire a été réalisé à hauteur de 71% en France et à hauteur de 29 % à l’export.

2. EBITDA 2018 ressort à -7.3 M€ à comparer à – 6,8 M€ en 2017

(1) Résultat exploitation avant dotations et reprises d’exploitation

L’EBITDA est en baisse de – 8%, à -7,3 M€

Malgré une augmentation du chiffre d’affaires de +18%, l’EBITDA est en baisse, notamment en raison d’une diminution de la marge opérationnelle (-1,3 M€) liée au lancement de préséries, compensée partiellement par une augmentation des crédits d’impôts recherche.

Les dotations d’exploitation s’élèvent à 20 M€

La demande croissante des véhicules électriques avec chauffeurs ou autonomes ainsi que la commercialisation via des distributeurs et via la concession de licences ont conduit le groupe à accélérer sa transformation en 2018, ce qui se traduit par des dépréciations importantes de ses actifs.

Cette transformation concerne :

1. Au niveau opérationnel, le développement de gammes homogènes centrées sur les véhicules électriques avec l’arrêt de la commercialisation des motorisations diesels et hybrides portuaires et le développement de nouvelles générations de prototypes a conduit à :

– déprécier les stocks de matières premières et de produits finis pour un montant complémentaire de 4,5 M€, en particulier les ATT et les powerpacks du contrat CES,

– déprécier les actifs immobilisés et les anciens prototypes pour un montant complémentaire de 6 M€,

2. Le lancement en production de nouveaux modèles électriques en préséries qui a engendré des pertes constatées en provisions pour pertes à terminaison de 1,3 M€ à fin 2018. Des mesures correctives ont été mises en place en 2019.

Par ailleurs, le Groupe a déprécié des créances commerciales pour un montant complémentaire de 1,3 M€. Les autres risques et les dotations annuelles sur les amortissements s’élèvent à 6,9 M€.

Compte tenu de ces dotations de 20 M€, le résultat d’exploitation est en baisse à – 26,2 M€

Le résultat d’exploitation est impacté par les dotations complémentaires pour dépréciation constatées en 2018 à hauteur de 13,1 M€ et par les dotations sur les amortissements à hauteur de 6,9 M€.

Le résultat opérationnel s’élève à -14,8 M€ dont un résultat exceptionnel de 11,4 M€, qui se décompose ainsi :

· La restructuration de la dette a permis au groupe de réduire le montant de sa dette, qui s’élève à 1,45 M€ à fin décembre 2018 contre 13 M€ à la clôture de l’exercice précédent. Ces opérations ont permis de constater un résultat exceptionnel de 9,1 M€.

· Une reprise de provision sur des contrôles fiscaux qui ne feront pas l’objet d’une mise en recouvrement pour 2,3 M€.

Le résultat avant impôts s’élève à – 15,3 M€ en 2018, à comparer à -15 M€ en 2017

3. Le résultat net s’élève à -14 M€ en 2018 à comparer à -16,9 M€ en 2017, soit une amélioration de +2,9 M€

Les impôts sur les résultats correspondent à des impôts différés.

La société avait constaté en charges en 2017 la totalité des écarts d’acquisition de 3,1 M€ sur Leaderlease et Dock IT Port Equipment.

Compte tenu de ces éléments, le résultat net s’améliore de 2,8 M€ sur l’exercice 2018 par rapport à celui constaté en 2017.

4. LA TRESORERIE s’élève à 4,2 M€ à fin 2018, soit une augmentation de +3,8 M€

Le groupe dispose d’une trésorerie importante, de plus de 4 M€ au 31 décembre 2018.

5. Les dettes du groupe s’élèvent à 16,3 M€ au 31 décembre 2018, soit une diminution de + 23,2 M€

La composition du bilan consolidé est marquée par une forte baisse du poste dettes qui est passe de 39,6 M€ à 16,4 M€ soit une diminution conséquente de 23,2 M€.

Les emprunts ont diminué de 15,6 M€ suite à la restructuration de la dette et à la conversion totale en titres de l’emprunt obligataire. La dette financière exigible à moins d’un an est de 0,4 M€ à fin 2018.

Les dettes fournisseurs ont diminuées de 2,4 M€.

La diminution des autres dettes est liée à l’annulation en 2018 de produits constatés d’avance fin 2017 pour 4,8 M€.

6. Les capitaux propres augmentent de 4,9 M€ pour atteindre

13,3 M€

Les capitaux propres (part du groupe) s’élèvent à 13,3 M€ au 31 décembre 2018 après prise en compte du résultat consolidé de la période.

La variation de 4,9 M€ correspond à :

– des augmentations de capital en numéraire de + 16,4 M€,

– des conversions d’obligations convertibles pour + 3,4 M€,

– des frais liés à ces opérations et imputés sur la prime d’émission pour – 0,9 M€,

– Le résultat déficitaire de la période de – 14 M€.

A la connaissance de la société GAUSSIN, la répartition de son capital au 31 mars 2019 est la suivante :

(tableau : voir pdf)

* Détention directe et indirecte via la société Milestone, détenue à 100%
** Actions détenues par le contrat de liquidité au 31/03/2019

7. Point sur les perspectives* :

Lancement de nouveaux véhicules

Gamme portuaire AGV:

En octobre 2018, GAUSSIN a concédé une licence exclusive à ST ENGINEERING pour fabriquer et commercialiser le véhicule AGV FULL ELEC PERFORMANCE® à Singapour pour une durée de 20 années. Le droit d’entrée et les royalties restant à encaisser impacteront les résultats 2019 et suivants.

Le groupe a aussi signé un contrat avec BOLLORE PORTS portant sur le co-développement de l’APM 75T, un tracteur FULL ELECTRIC destiné au transport de containers sur les ports commerciaux. L‘APM 75T intégrera les spécifications techniques utilisées par BOLLORE PORTS sur les ports qu’il opère. Le véhicule sera disponible en version manuelle ou automatique grâce notamment à la navigation naturelle. Ce contrat prévoit un droit préférentiel pour l’APM 75T jusqu’à fin 2025, et une première commande de 2 APM à livrer en 2019.

Bolloré Ports opère 21 terminaux à conteneurs dans le monde et prévoit 3 nouvelles concessions en Asie et en Afrique. Les premiers véhicules APM 75T sont destinés au port d’Abidjan en Côte d’Ivoire, dont Bolloré Ports est l’opérateur.

L’APM 75T sera officiellement présenté au marché à l’occasion du salon TOC Europe-Rotterdam en juin 2019.

Gamme logistique :

En mars 2018, GAUSSIN a reçu avec son distributeur exclusif BLYYD le Prix de l’Innovation dans le cadre du Salon International du Transport et de la Logistique (SITL) pour son véhicule ATM® (AutomotiveTrailerMover) FULL ELEC. L’obtention de ce prix à l’issue du salon qui s’est déroulé à Paris Nord Villepinte du 20 au 22 mars 2018 témoigne de l’accueil extrêmement positif réservé à ce véhicule de transport logistique. 36 ATM sont actuellement en cours d’approvisionnent et de production.

Gamme Aéroportuaire :

En décembre 2018, GAUSSIN a signé un accord exclusif avec SIEMENS Postal, Parcel & Airport Logistics (SPPAL) portant sur la commercialisation au niveau mondial des Véhicules Autonomes de GAUSSIN (AGV) dédiés au Transport d’UC de bagages (Unité de Chargement). La nouvelle gamme de solutions AAT (Autonomous Airport Transporter) destinées aux aéroports sera inscrite dans le portefeuille de produits de SSPAL.

Gamme People Mobility :

En décembre 2018, GAUSSIN a signé un contrat de partenariat avec Bluebus, filiale du Groupe Bolloré, pour la conversion de son bus électrique de 6 mètres, en BUS AUTONOME destiné au transport de passagers. Gaussin réceptionnera le BUS avant l’été 2019.

Un carnet de commandes de 6,4 M€ au 28 avril 2019*

Le carnet de commandes consolidé au 28 avril 2019, dont la revue n’entre pas dans la mission des commissaires aux comptes, s’élève à 6,4 M€.

Entrée en négociation exclusive pour le rachat d’un bloc majoritaire de la société Metalliance

La société GAUSSIN SA a annoncé en avril 2019 être entrée en négociation exclusive pour le rachat d’un bloc majoritaire d’actions qui porterait sa participation dans METALLIANCE à plus de 95%.

La conclusion de cette opération est subordonnée à la consultation préalable des instances représentatives du personnel des deux sociétés, ainsi qu’aux approbations légales, réglementaires, juridiques et financières usuelles. Sous ces réserves, sa finalisation est attendue d’ici la fin du premier semestre 2019.

A l’issue de cette acquisition, les chiffres de METALLIANCE seraient consolidés dans le groupe GAUSSIN. Le nouveau groupe constitué réaliserait environ 50 M€ de chiffre d’affaires en 2020 et compterait près de 200 employés.

VASCO

Le projet « VASCO » vise à développer le premier système 100 % automatisé avec guidage sans infrastructure (sans aucun équipement au sol) pour le transfert de conteneurs dans les terminaux portuaires. Il vise également à démontrer l’efficacité du système en conditions réelles.

Une démonstration d’une flotte de véhicules AIV Revolution 100% autonome et 100% électrique et équipés du système ADV (Autonomous Driving Vasco) est programmée en mai 2019 sur le Port de Dourges. La fin du projet est prévue sur le second semestre 2019.

8. Point sur les facteurs de risques et les litiges

1. Risque de liquidité et critères de continuité d’exploitation

Au cours du 1er semestre 2019, le Groupe a obtenu de nouveaux financements :

– Encaissement de 3,5 M€ suite à des augmentations de capital,

– Encaissement de la deuxième tranche du droit d’entrée de la licence concédée à STELS pour 2,4 M€.

Le groupe devra nécessairement faire appel à de nouveaux financements externes afin de poursuivre les investissements nécessaires à la finalisation des technologies en cours de développement et de pouvoir honorer son carnet de commandes.

Les comptes du Groupe sont ainsi présentés selon le principe de la continuité d’exploitation. Dans l’éventualité où de nouveaux financements externes ne seraient pas réalisés avant fin 2019, le principe comptable retenu pour l’établissement des comptes, basé sur la continuité d’exploitation, pourrait s’avérer inapproprié.

Néanmoins, compte tenu de la diminution de la dette de 11,55 M€ réalisée début 2018, du règlement de la dernière échéance en mai 2019 liée au litige commercial et de la maturité des programmes de R&D, le Groupe anticipe des besoins en trésorerie en diminution à compter de l’exercice 2019.

De plus, les litiges fiscaux, provisionnés à hauteur de 2,3 M€ en 2017, ont abouti en 2018 et ne donneront lieu à aucune mise en recouvrement.

Le Groupe privilégiera dans la mesure du possible le recours à des emprunts bancaires classiques pour ses éventuels futurs besoins en financement.

2. Risques relatifs au carnet de commandes

La Société communique sur un carnet de commandes qui s’étale sur une durée longue, il peut exister soit un décalage, sans remettre en cause le carnet de commande, soit des annulations totales ou partielles liées à l’activité du client, ce qui aurait alors un impact sur l’activité, les résultats et la situation financière de la Société.

3. Risques sur litiges

Risques commerciaux

La société a constaté une provision de 1,8 M€ dans ses comptes 2018 pour couvrir un litige client.

Une ordonnance du 09/03/18 a autorisé la société GAUSSIN à rembourser cette dette (1,6 M€) en 15 mensualités égales. La dette sera totalement remboursée en mai 2019.

GAUSSIN SA a interjeté appel de cette décision et envisage d’engager une procédure en responsabilité envers le fournisseur du Power Pack hydride.

Risques fiscaux

Le redressement portait sur une somme totale de 2,5 M€. La société qui a constaté en 2015 une provision afin de couvrir l’ensemble de ses risques fiscaux, a contesté ces rectifications.

Dans un courrier reçu en mars 2019, la Direction Générale des Finances Publiques déclare que les rectifications effectuées dans le cadre des contrôles portant sur les périodes du 12/04/2012 au 31/12/2013 et du 1/01/2014 au 31/12/2014 ne donneront pas lieu à mise en recouvrement.

Suite à cette conclusion favorable, la provision de 2,3 M€ a été reprise intégralement dans les comptes de l’exercice 2018.

A fin décembre 2018, il n’y a plus aucun contrôle fiscal en cours au sein des sociétés du Groupe.

Prochain rendez-vous

Airport Show Dubai du 29 avril au 1 mai 2019 (Stand 5450)

Présentation du nouvel AIV REVOLUTION® équipé du système ADV®

« AUTONOMOUS DRIVING VASCO» au Terminal de Dourges : 15 mai 2019

Vivatech Paris du 16 au 18 mai 2019

TOC Europe Rotterdam du 18 au 20 juin 2019

Assemblé Générale le 28 juin 2019

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est une société d’engineering qui conçoit, assemble et commercialise des

produits et services innovants dans le domaine du transport et de la logistique. Son savoir-faire

englobe les transports de marchandises et de personnes, les technologies autonomes permettant un

usage sans chauffeur de type Automotive Guided Vehicles, et l’intégration de tous types de

batteries, notamment électriques et hydrogènes. Avec plus de 50 000 véhicules à travers le monde,

GAUSSIN Manugistique bénéficie d’une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : les

terminaux portuaires et aéroportuaires, la logistique et people mobility. Le groupe a noué des

partenariats stratégiques avec de grands acteurs mondiaux afin d’accélérer sa pénétration

commerciale : Siemens Postal, Parcel & Airport Logistics dans le domaine aéroportuaire, Bolloré

Ports et ST Engineering dans le domaine portuaire, et Bluebus dans le transport de personnes.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Euronext Growth à Paris depuis 2010.

Plus d’informations sur www.gaussin.com.

Contacts

GAUSSIN Ulysse Communication

Christophe Gaussin, invest@gaussin.com Nicolas Daniels, ndaniels@ulysse-communication.com

+33(0)3.84.46.13.45 +33(0)6.63.66.59.22

Retrouver toute l’information GAUSSIN sur Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide.

* Le présent document peut contenir des informations prospectives. Ces informations prospectives se réfèrent aux perspectives, développements et stratégies futures de Gaussin Manugistique et sont basées sur l’analyse de prévisions de résultats futurs et d’estimations de montants qui ne sont pas encore déterminables. Les informations prospectives recèlent par nature des risques et des incertitudes car elles sont relatives à des évènements et dépendent de circonstances qui peuvent ou non se réaliser dans le futur. Gaussin Manugistique attire votre attention sur le fait que les informations prospectives ne constituent pas des garanties quant à ses performances futures et que sa situation financière, ses résultats ainsi que l’évolution du secteur dans lequel Gaussin Manugistique opère peuvent différer de manière significative de ceux proposés ou suggérés par les déclarations prospectives contenues dans cette présentation. De plus, même si la situation financière de Gaussin Manugistique, ses résultats et l’évolution du secteur dans lequel Gaussin Manugistique opère étaient conformes aux informations prospectives contenues dans cette présentation, ces résultats ou ces évolutions peuvent ne pas être une indication fiable des résultats ou évolutions futurs de la société. Gaussin Manugistique ne prend aucun engagement à mettre à jour ou de confirmer les attentes ou estimations des analystes ou bien encore de rendre publique toute correction à une quelconque information ou événement de manière à refléter un événement ou une circonstance qui surviendrait postérieurement à cette présentation.

Laisser un commentaire