Et si la Fed n’abaissait finalement pas ses taux demain ?

© Reuters.

Investing.com – Alors qu’il y a quelques semaine encore le marché anticipait une probabilité proche de 100% que la Fed abaisse ses taux lors de la réunion du mois de septembre qui aura lieu demain, les attentes se réduisent à mesure que la réunion du FOMC approche, avec une probabilité de désormais seulement 65% que la Fed abaisse ses taux selon le baromètre des taux de la Fed Investing.com, en baisse par rapport à 95% environ la semaine dernière

Pour expliquer cette rapide chute des attentes du marché en termes de réduction de taux de la Fed, on peut citer l’amélioration des relations Chine-USA, qui réduit le principal risque qui pèse sur l’économie US aux yaux du marché, ainsi que la forte hausse du cette semaine, après les attaques sur les installation pétrolières saoudiennes le weekend dernier, ce qui devrait soutenir l’inflation.

“Bien que la transmission de l’inflation des prix du pétrole vers les prix de base soit faible, le bond des prix globaux, combiné à des signes indiquant que l’inflation de base se redresse déjà, pourrait rendre plus difficile pour la Fed de réduire davantage ses taux “, a déclaré Beth Ann Bovino, économiste chez S&P Global Ratings.

Le raffermissement récent des données économiques, avec notamment une hausse de la confiance des consommateurs et des entreprises ainsi que des ventes au détail vendredi dernier a aussi en partie contribué à alimenter une partie de l’optimisme.

Tout ceci plaide au moins pour que Powell réitère sa position selon laquelle les assouplissements actuels de la Fed sont un “ajustement de milieu de cycle” et non le début d’un lon cycle de baisses de taux.

De plus, il faut avouer que Powell a l’habitude de dire des choses que le marché ne veut pas entendre.

En octobre 2018, il a bousculé les marchés lorsqu’il a déclaré, au milieu d’une série de hausses de taux, que la Fed était ” loin ” de ce qu’elle considère comme un taux neutre, indiquant ainsi que d’autres augmentations étaient en route.

A peine deux mois plus tard, il a de nouveau ébranlé les investisseurs en décembre lorsqu’il a déclaré que le programme de réduction du bilan de la Fed, qui contribuait à resserrer les conditions financières, était en mode “pilote automatique”.

Enfin, les bourses ont également chuté lorsque Powell a annoncé en juillet que la baisse de taux faisait partie d’un simple l’ajustement de milieu de cycle, ce qui avait d’ailleurs déclenché une série de tweets de Trump.

Biensûr, l’absence de baisse de taux demain reste le scénario le moins probable, mais il est clair que les évolutions récentes du marché et de la géopolitique réduisent le besoin de baisse de taux aux Etats-Unis, et c’est une possibilité qu’il ne faut pas exclure.

Pour le Dollar, cela se traduirait sans doute par une forte hausse, qui pourrait envoyer l’ sur de nouveaux creux annuels.

Les investisseurs boursiers seraient également particulièrement déçus, et une pression baissière sur la plupart des indices mondiaux serait à envisager.

Par David Wagner

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Laisser un commentaire