ENERTIME

  • Un chiffre d’affaires en baisse de 36% avec une forte diminution de la perte d’exploitation de 43% (« ODIRNANE ») assorties de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») pour un montant maximal d’ODIRNANE de 3 M€ dont 1,5 M€ ont été convertis en actions au cours de l’année 2017 et
    467 K€ en janvier 2018. Un montant d’1 M€ restait à appeler à la seule initiative de la Société avant fin mars 2019 sans avoir finalement été utilisé. Du fait des difficultés passées à sécuriser des financements bancaires nécessaires au développement de son activité, ENERTIME souhaite renouveler cette facilité pour un montant équivalent afin de se prévenir d’éventuels incidents dans la gestion de sa trésorerie.

    La Société considère qu’elle dispose des moyens financiers pour assurer la continuité d’exploitation sur les douze prochains mois.

    Activités en matière de Recherche et de Développement

    Au cours de l’exercice 2017, la Société a engagé des dépenses de Recherche et de Développement à hauteur de 593 K€, dont 398 K€ ont été immobilisées.

    Les travaux de R&D ont porté essentiellement sur la mise au point d’ORC haute et moyenne température et leurs turbines (Projet ALCANORC, ORCHT et CORDIAL), de Pompes à Chaleur et compresseurs (Projet PAC) et la conception de turbines de détente de gaz (Projet EXPANGAZ).

    La société a par ailleurs poursuivi ses collaborations scientifiques sur les cycles thermodynamiques avec l’Université de Liège et sur les turbomachines avec le Politecnico di Milano à Milan et l’ENSAM à Paris où ENERTIME finance une thèse sur l’optimisation des turbines avec le laboratoire Dynfluid.

    Perspectives 2019 : des avancées commerciales significatives

    ENERTIME démarre l’exercice 2019 avec confiance et anticipe, de nouveau, une nette amélioration de sa performance opérationnelle. A cet effet, le carnet de commandes au 31 avril 2019 (hors contrat de licence) représente de l’ordre de 6 M€ de chiffre d’affaires et est constitué essentiellement de 4 projets :

    • Un ORC de 1,2 MW pour le SYCTOM et l’incinérateur de Saint-Ouen avec une installation de l’ORC programmée pour 2020 ;
    • Un ORC de 1,8 MW pour la société BGE-Ensys pour équiper une usine de verre plat de Bangkok Glass en Thaïlande dont une mise en service programmée en mai 2020 ;
    • Une turbine de détente de gaz de 2,5 MW pour la société GRTgaz et le poste de détente de gaz de Villiers-le-Bel pour une mise en service programmée pour le quatrième trimestre 2020 ;
    • Une installation pilote avec une mise en service programmée en mai 2020.

    Par ailleurs, la hausse récente du prix de l’électricité sur le marché spot européen et la forte augmentation de la valeur des CEE (Certificat d’Economie d’Energie) combinées à la ratification de la loi PACTE élargissant le dispositif des CEE aux installations industrielles relevant du système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre (SEQE ou ETS) devraient permettre de rentabiliser l’installation de systèmes de valorisation de chaleur fatale dans les usines en France. ENERTIME a entamé des discussions à ce sujet avec plusieurs usines des Hauts-de-France et du Grand Est.

    Enfin, des échanges sont en cours avec l’ADEME pour réutiliser, au moins en partie, le financement ORCASIL sur un projet similaire à l’international.

    Le contrat de licence signé avec Beijing Huasheng Huaneng ORC Technology devrait générer les premières mises en service en 2020. ENERTIME discute par ailleurs avec cette société d’un nouvel accord portant sur la création d’un Joint-Venture destiné à fabriquer en Chine des ORC standards utilisant une nouvelle technologie de turbines hermétiques en développement par ENERTIME. Cette Joint-Venture pourrait également accompagner notre partenaire dans la mise en œuvre de la licence.

    Le développement de projet biomasse en France a été très décevant et la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) ne donne plus aucune place à cette filière. De la même manière, hormis pour quelques projets en Alsace, la géothermie profonde n’est pas retenue dans la PPE. ENERTIME portera donc ses efforts pour gagner des projets à l’export ou en Corse et dans l’Outre-Mer sur ces marchés.

    Concernant les technologies de détente de gaz, ENERTIME travaille avec GRTgaz sur deux projets de taille plus standard, susceptibles de générer des commandes en 2020 ou 2021. La société discute également avec un acteur de la distribution de gaz dans un pays voisin pour des projets similaires.

    Partenariats industriels

    Le partenariat avec la société Vergnet continue à générer des économies significatives en termes de moyens communs et une prospection commune au grand export. Par ailleurs, ENERTIME engage de nouveaux partenariats à l’international avec des entrepreneurs européens et chinois dans le cadre de la nouvelle stratégie de vente de technologie.

    A PROPOS D’ENERTIME

    Créée en 2008, ENERTIME conçoit, développe et met en œuvre des machines à Cycle Organique de Rankine (ORC) et des Pompes à Chaleur haute température pour l’efficacité énergétique industrielle et la production décentralisée d’énergie renouvelable. Les machines ORC permettent de transformer de la chaleur en électricité. Les Pompes à Chaleur valorisent de la chaleur basse température pour produire de la chaleur à haute température.

    ENERTIME est le seul acteur au monde proposant des machines ORC et un portefeuille de technologie dans le domaine de la thermodynamique pour la transition énergétique. Pour la technologie ORC c’est l’un des quatre principaux acteurs mondiaux et le seul français maîtrisant entièrement cette technologie de machines de forte puissance (1 MW et plus). La Société est qualifiée « entreprise innovante » par Bpifrance et est reconnue « Créative Industry » française. ENERTIME est cotée sur le marché Euronext Growth (ISIN : FR0011915339 – Mnémo : ALENE).

    Plus d’informations sur www.enertime.com

    CONTACTS

    Suivez l’actualité d’ENERTIME sur Twitter

    RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS 2018

    Compte de résultat (audité)

    En € – normes françaises 2018 2017
    Chiffre d’affaires 2 718 020 4 216 403
    Autres produits d’exploitation 897 313 1 210 288
    Charges d’exploitation (4 830 849) (7 572 346)
    Résultat d’exploitation (1 215 516) (2 145 656)
    Résultat financier (10 392) (9 851)
    Résultat exceptionnel (228 786) (103 943)
    Produit d’impôt 187 730 392 341
    Résultat net (1 266 965) (1 867 109)

    Bilan (audité)

    En €- normes françaises 2018 2017
    Actifs immobilisés 1 822 181 1 615 142
    Stocks & Clients 2 099 879 2 488 912
    Autres actifs 235 204 1 174 650
    Trésorerie & Valeurs mobilières 1 420 145 1 198 163
    TOTAL ACTIF 5 577 409 6 476 867
    En €- normes françaises 2018 2017
    Capitaux propres & Autres fonds propres 3 276 542 3 144 543
    Fournisseurs 485 691 800 288
    Autres passifs 1 573 648 1 922 910
    Emprunts & Dettes financières 241 528 609 126
    TOTAL PASSIF 5 577 409 6 476 867

Laisser un commentaire