Chine-USA: Les gros titres soufflent le chaud et le froid, les analystes hésitent

© Reuters.

Investing.com – Les discussions entre la Chine et les Etats-Unis visant à mettre fin à une guerre commerciale qui dure depuis plus d’un an devraient rester un des principaux sujets potentiellement influents sur les marchés cette semaine.

Rappelons que vendredi, quelques nouvelles inquiétantes étaient venues peser sur l’optimisme des opérateurs à propos des rencontres entre les deux pays prévues pour le mois prochain.

Donald Trump a en effet déclaré vendredi qu’il ne pense pas avoir besoin de signer un accord avec la Chine avant les présidentielles de 2020, affirmant par ailleurs qu’il ne “cherche pas à conclure un accord partiel”, contrairement à sa suggestion de la semaine précédente qui évoquait un “accord intérimaire”, ce qui avait augmenté aux yeux des investisseurs les chances de voir les discussions d’octobre déboucher sur quelque chose de concret.

Une autre information avait inquiété le marché vendredi, avec des rumeurs selon lesquelles une visite agricole de fonctionnaires chinois dans le Montana avait été annulée, ce qui avait laissé les investisseurs craindre que les discussions préliminaires qui ont eu lieu la semaine dernière se soit mal passées.

Et bien qu’il ait été confirmé qu’une visite a été annulée, il s’est au final avéré qu’il s’agissait de simples problèmes d’agendas, ne remettant pas en question l’avancée des discussions entre les deux pays, selon les informations de Bloomberg ce lundi.

De plus, aussi bien le camp chinois que le camp US se sont exprimés samedi pour indiquer que les négociations se poursuivent.

L’agence de presse chinoise Xinhua, dirigée par l’Etat chinois, a déclaré samedi que des négociateurs de haut niveau avaient “mené des discussions constructives” à Washington ces derniers jours et avaient “accepté de poursuivre la communication”.

Le ton de la déclaration de Xinhua a été suivi d’une déclaration distincte du représentant commercial des États-Unis à Washington :

Ces discussions ont été fructueuses et les États-Unis se réjouissent à la perspective d’accueillir une délégation chinoise pour des réunions de haut niveau en octobre ” pouvait-on lire dans la déclaration.

Que prévoient les analystes pour la suite ?

En ce qui concerne l’avis des analystes et des banques, on notera que le président de la banque UBS Axel Weber a estimé ce weekend qu’il y a encore une chance que les deux pays puissent résoudre leurs différends à long terme.

“Il faut regarder à travers tout cela parce qu’il y a eu des hauts et des bas dans ces négociations, il y a eu beaucoup de volatilité des deux côtés au sujet de ces négociations “, a-t-il rappelé au micro de CNBC.

Il a ajouté : “Ce qui nous intéresse, ce sont les développements à long terme et bien qu’il y ait un grand différend en ce moment, je pense qu’il y a aussi un potentiel de résolution. Et le potentiel de résolution réside dans le fait même que le commerce est vraiment bénéfique pour les deux parties.”

De son côté, Benn Steil, directeur de l’économie internationale et chercheur principal au Council on Foreign Relations se montre moins optimiste.

“Je pense que les Chinois sont en train de s’enfoncer dans une longue guerre”, a-t-il estimé. “Je ne pense pas que vous verrez des concessions importantes de la part des Chinois avant les prochaines élections en novembre 2020. Vous verrez peut-être des concessions cosmétiques symboliques de la part des deux parties pour tenter de rassurer le marché, mais je pense que nous sommes loin d’avoir réglé les différences fondamentales entre les États-Unis et la Chine”.

Conclusion

Les bourses européennes ont ouvert dans le rouge ce matin, ce qui traduit une certaine méfiance du marché face aux récents développements dans les discussions Chine-USA. Les discussions du mois d’octobre restent d’actualité, mais la perspective d’un accord limité qui aurait permi au marché de savoir à quoi s’en tenir pour les prochains mois s’éloigne.

A ce stade, il reste cependant permi d’afficher un certain niveau d’optimisme, les déclarations des deux camps semblant viser à l’apaisement des relations.

Toutefois, comme le montrent les avis divergents des analystes, rien n’est sûr. La guerre commerciale a souvent été l’occasion de rebondissements, notamment en raison de l’imprévisibilité de Donald Trump, et tout (et son contraire) reste possible…

Laisser un commentaire