ARTPRICE

Artprice by Art Market : Les nouveaux records de la photographie
 

Produit des ventes aux enchères de la photographie d’après-guerre et contemporaine

La photographie pèse un peu moins de 2 % de la valeur totale du Marché de l’Art. Ce médium a pourtant gagné ses lettres de noblesse depuis la Seconde Guerre Mondiale et les galeries les plus influentes de la planète lui consacrent désormais une place significative. Ainsi, sur les 66 artistes représentés par le galeriste David Zwirner, neuf sont à proprement parler des photographes.

La photographie est un art relativement jeune et elle présente cette particularité que les artistes les mieux cotés au monde ne sont pas ceux du début du XXème siècle (comme c’est le cas pour la peinture, la sculpture ou l’estampe) mais qu’ils sont nos contemporains.

thierry Ehrmann, fondateur et Pdg d’Artprice, y voit un extraordinaire potentiel : « La place de la photographie n’est pas encore complètement définie sur le Marché de l’Art, si bien qu’elle offre encore des opportunités exceptionnelles aux jeunes amateurs pour démarrer leur collection. Entre photographie analogique et photographie numérique, un gigantesque marché est en train de se créer, avec ses codes, ses références et même une muséologie qui lui est propre. Ce marché a su réunir les clichés emblématiques des grandes agences de presse avec la photographie issue des arts plastiques. Car dès que la personnalité d’un photographe imprègne son travail, celui-ci est bien l’oeuvre d’un auteur à proprement parler. Depuis sa création en 1987 en tant que leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, Artprice a toujours considéré la photographie comme un médium à part entière, à une époque où elle n’était encore qu’un lointain parent de l’Art Contemporain ».

La grande histoire de la photographie s’écrit maintenant. D’où l’importance et les enjeux d’événements internationaux comme les Rencontres d’Arles, ainsi que l’essor des nouveaux photographes dont les prix évoluent rapidement.

Top 5 des nouveaux records pour des photographes de moins de 45 ans au S1 2019
© artprice.com

1. Richard MOSSE (1980) – Nowhere to Run (Infra series) (2010)
48 000 $ 16/05/2019 – Phillips Londres

2. Kourtney ROY (1981) – Sorry, No Vacancy 7 (2017)
30 500 $ – 16/05/2019 – Phillips Londres

3. Erik MADIGAN HECK (1983) – Dior Couture (2014)
30 500 $ – 16/05/2019 – Phillips Londres

4. ZENG Yicheng (1975) – The silent sermon (????) (2018)
26 300 $ – 27/05/2019 – Holly Hong Kong

5. Mario MACILAU (1984) – Untitled, Project (10)
14 500 $ – 15/05/2019 – Piasa Paris

Les quatre incontournables

Les photographes dont les clichés dépassent de façon régulière le million de dollars aux enchères se comptent sur les doigts la main. Il y a l’Allemand Andreas Gursky, l’Américain Richard Prince et sa compatriote Cindy Sherman, ainsi que le duo britannique Gilbert & George. Ces artistes, nés dans les années 1940 et 1950, sont représentés pas les prestigieuses galeries Gagosian, Skarstedt, Thaddaeus Ropac, White Cube, qui continuent de présenter leurs nouveaux travaux.

Au plus fort des ventes de photographies dans le monde, en 2013-2014, ces quatre signatures phares ont pesé jusqu’à 38 % du produit des ventes de ce segment. Mais leurs performances ont considérablement diminué au cours des quatre derniers exercices, comme l’ensemble des ventes de photographie d’après-guerre dans le monde. Dans une large mesure, les résultats de ces quatre photographes révèlent donc l’appétence des collectionneurs pour la photographie en général.

Il n’en demeure pas moins que ce marché reste quatre fois plus important qu’il y a vingt ans.

Nouveaux records

Quelque 19 photographes, autres que Gursky, Prince, Sherman et Gilbert & George, ont enregistré au moins une enchère supérieure au million de dollars sur les 20 dernières années. Parmi ces artistes, Hiroshi Sigimoto (4 fois), Jeff Wall (2), Piotr Urlanski (1).

Cette année, le photographe de mode américain Helmut Newton a lui aussi franchi pour la première fois ce seuil symbolique.

Top 5 des nouveaux records pour des photographes d’après-guerre au S1 2019
© artprice.com

1. Helmut NEWTON (1920-2004) – Sie Kommen, Paris (1981)
1 820 000 $ – 04/04/2019 – Phillips New York

2. Helena ALMEIDA (1934-2018) – Dentro de mim (2000)
128 400 $ – 20/02/2019 – Veritas Lisbonne

3. Richard MISRACH (1949) – Untitled #328-02 (2002)
125 000 $ – 02/04/2019 – Christie’s New York

4. Consuelo KANAGA (1894-1978) – Profile of a Young Girl (1948)
106 250 $ – 04/04/2019 – Phillips New York

5. Peter HUJAR (1934-1987) – David Wojnarowicz (1985)
106 250 $ – 20/06/2019 – Swann New York

Décédé en 2004, à 84 ans, Helmut Newton voit sa cote continuer de grimper. Il est même le photographe le plus performant du premier semestre 2019 aux enchères, grâce à la vente de Sie Kommen, Paris (1981), un quadriptyque, de 193 cm sur 88 cm tiré en 3 exemplaires, dont le premier s’est envolé pour 1,8 m$ ce 4 avril 2019 chez Phillips à New York. Cette vente établit un nouveau record personnel pour Helmut Newton, mais surtout, elle signe la plus belle adjudication pour une photographie au S1 2019 dans le monde.

La demande pour le travail de la photographe portugaise Helena Almeida connaît elle aussi un développement rapide, dans une tout autre gamme de prix. Une rétrospective à Paris en 2016 et sa disparition l’automne dernier ont largement contribué à faire grimper le prix de ses oeuvres. Le 20 février 2019, sa photographie Dentro de mim (2000) a dépassé les 128 000 $ à Lisbonne. Une consécration posthume pour celle qui représenta deux fois le Portugal à la Biennale de Venise, en 1982 puis en 1995.

La photographie asiatique

La photographie reste un marché de niche en Asie, à l’exception du Japon bien sûr. Ce pays s’est très clairement imposé comme le leader de l’industrie photographique et a produit certains des plus célèbres photographes d’après-guerre et contemporains, dont Nabuyoshi Araki (1940) et Hiroshi Sugimoto (1948).

Les artistes chinois privilégient rarement le médium photographique, mais certains l’utilisent de manière ponctuelle comme le plasticien Liu Wei (1972). Récompensé par le Award of Art China (AAC) en 2016, il est célèbre pour ses peintures à l’huile futuristes, ainsi que ses vidéos et ses installations. Mais Liu Wei a également produit l’une des rares œuvres photographiques chinoises ayant dépassé les 100 000 $ aux enchères. L’une des cinq très grandes impressions de son oeuvre Landscape, présentée pour la première fois à la Biennale de Shanghai en 2004, a été vendue 191 000 $ ce 1 avril 2019 chez Sotheby’s à Hong Kong.
 

Extrait de l’article publié dans le magazine Artco & Investment en août 2019 par Artprice

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com – www.artmarket.com

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,5 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,9 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Laisser un commentaire